Toutes ces belles choses que je ne peux pas t’offrir… (Ou le goût doux amer d’Instagram)

Salut lecteur!

Cela fait très longtemps que je ne suis pas venue. J’avais énormément de choses à te dire, à te montrer, des idées plein la tête, mais jamais de temps pour mettre tous ces projets sur le papier (enfin, sur le blog).

Je viens ici aujourd’hui parce qu’en fait j’ai besoin de parler. Mais pas à mon entourage qui n’y comprendrait rien. Je viens te voir toi, le papa, la maman, l’inconnu, qui doit certainement vivre les mêmes choses que moi… Ou pas (et dans ce cas là, laisse moi t’expliquer).

Je suis beaucoup plus active sur instagram que sur mon blog. Et je suis un nombre assez important de blogueuses mamans (et un papa il faut le noter!)

Sur tous ces blogs je vois des choses qui me donnent vraiment envie pour mon tout petit, des nouvelles marques, d’anciennes marques, des marques chères, de beaux produits…

Par exemple, récemment, j’ai vu de loin se faire la vente de Poudre Organic. Si tu ne connais pas, c’est une marque de vêtements en lange, notamment des blouses, déclinées en version enfant et adulte. Maintenant, il font des leggings et plein de nouvelles petites choses. Mais voila. Poudre Organic c’est cher. Alors bien sur c’est une petite marque, c’est sûr. Et c’est bio pour les blouses. Mais 35 euros la blouse enfant, ça fait quand même cher. 20euros le body aussi.

Je ne blâme pas Poudre Organic, je donne cet exemple parce que, la folie d’instagram fait que TOUT le monde veut ces blouses. A tel point qu’il y a quelques jours lors de la vente les gens (enfin les nanas) sont devenus fous! Ils ont pris d’assaut le site et ensuite se battaient parce que le site avait ramé.

Bon, comme je te dis, moi j’ai suivi tout ça de loin car je n’aurais jamais les moyens d’offrir ça à mon fils. C’est justement mon problème.

C’est à croire que la vie se résume au filtre Clarendon ou Gingham, à une poussette Bugaboo, des chaussettes Mini Dressing, des Beberlis pour chaussures, des teeppees (oui bon j’en construis un aussi mais ça évitera à Nathanaël de faire de sa chaise haute un château fort), une chaise haute Stokke, un berceau en rotin ou un berceau Stokke en fonction du genre de personne, des barboteuses et j’en passe.

Alors je ne suis pas jalouse, ni envieuse,ne vous méprenez pas. J’ai juste constamment l’impression, en allant sur Instagram, que ma vie est morne et triste, que je n’offre pas à mon fils ce que tant d’autres peuvent avoir. Que leur vie en filtre est tellement plus fun que la mienne, qu’elles n’ont pas d’enfant qui pleure, se réveille la nuit, se salit (non parce qu’ils sont TOUJOURS hyper propres quand même).
Bref, j’en ai parlé avec mon conjoint qui m’a bien sûr répété ce que je m’étais déjà dit toute seule: “Ce n’est pas leur vraie vie, ce sont de courts moments de leurs journées qu’elles transmettent et qui donnent l’impression qu’elles ont une vie de OUF”.
Oui mais moi, même ces petits moments je n’ai pas les moyens de les avoir. Et quand je les ais, ben, généralement je n’ai pas mon téléphone avec moi (oui parce que mes photos sont prises avec mon téléphone et pas avec un Nikon D810A dont je rêve mais je n’ai pas 3600 euros pour ça…).

Alors ce n’est la faute de personne. C’est juste que parfois j’aimerais lui offrir toutes ces choses matérielles qu’il n’aura pas. Et certaines fois je m’en veux de ne pas avoir encore terminé les cours, de ne pas avoir mon propre salaire… Je me dis que sur son cheval à bascule chiné 20euros, sur les jouets en bois achetés à Lidl ou chez Ikea, je ne lui offre pas ce qui se fait de mieux.
Niveau bouffe, produits d’hygiène et vêtements on fait de notre mieux dans notre budget très serré. Il mange bio au maximum, les produits d’hygiène sont bio, les couches sont écologiques / lavables, on lui achète des vêtements d’assez bonne qualité à “petit” prix, chez Cadet Rousselle ou chez Zara et Cyrillus pendant les soldes. Ou à l’étranger.

Je le répète je ne blâme pas les gens qui vivent ça, je suis heureuse pour eux. J’ai juste… de la peine disons, et l’impression d’être une mère en bois.

Et puis je me rends compte que je vis sous un carcan, et cela me déplaît.
Pourquoi est-ce que Stokke, Bugaboo, Poudre Organic, Frankey’s, Oeuf NYC, Moulin Roty, Bobo Choses… seraient mieux que n’importe quoi d’autre, que mes vêtements Cadet Rouselle ou que ma poussette graco, que mes jouets Ikea? Je ne sais pas.
Parce qu’elles sont portées (dans tous les sens du terme) par des blogueuses professionnelles (ou quasi) influentes qui sont pour la plupart payées ou rétribuées pour leur travail? Qui sont en gros de superbes community managers?
Parce qu’au fond de moi, je sais que, malgré mon côté rebelle il y a également un côté mouton de Panurge?
Parce que je n’aime pas être “pauvre”…? Parce que je voudrais offrir ce qui se fait de mieux à mon fils?
Mais est-ce que ce qui se fait de mieux c’est ce qui est le plus cher? Est-ce que tout ça je ne veux pas plutôt me l’offrir à moi à travers lui? Me prouver que je suis une bonne mère avec tous ces achats?

Désolée lecteur, je te fais suivre le cours de mes pensées, c’est un peu le capharnaüm là dedans, il faut l’avouer.
Ne m’en veux pas si toi tu as les moyens de t’offrir tout ça, tout ce que je te dis ce n’est pas contre toi, mais contre moi…

Bref voila c’était mon état d’esprit du soir.

N’hésite pas à commenter, donne moi ton avis sur la question! 🙂

Bonne nuit! 🙂

 

 

La journée type du bébé chez nous !

Bon, je suis étudiante. Donc j’en profite pour ne pas mettre mon fils à la crèche (pas d’angoisse du type “vaiiiiis-je avoir une place” ou encore “en fait il me manque je préfèrerais l’avoir à la maison”) ni chez la nounou (et je dépense pas un rond parce que moi je ne coûte rien (enfin si… des gâteaux et autres cochonneries que je peux manger sans faire de bruit).

Ainsi mon fils peut suivre son rythme de bébé et dormir tranquillement aux heures qui lui conviennent et ne pas se faire taper/mordre/crier dessus/ arracher les cheveux/ attraper n’importe quelle maladie dégueu…. (raye la mention inutile).

On va pas se mentir c’est déjà difficile de s’occuper d’un gamin, comment s’occuper bien de quatre ou cinq du même âge quand on est seul, en accordant à chacun le temps nécessaire pour leur développement?

Bref je garde mon loupiot à la maison…

Mais en clair à quoi ressemble sa (ma) journée????

Continue reading

Lettre à mon bébé

Mon tout petit.

Aujourd’hui tu as sept mois et vingt trois jours. Soit 235 jours. 235 jours de bonheur, 7 mois et 23 jours de rêve.

Mais pour moi, tu as plus que ça. Pour moi tu es présent depuis que j’ai senti mes seins devenir lourds, et que j’ai eu d’étranges bouffées de chaleur un mardi 18 mars.
Bizarre sensation, qui m’a fait douter, douter de ma contraception, pourtant affirmée comme plus sûre que la pilule, mon cher Stérilet. Continue reading