La peur de l’avenir: Et si… Et si…

Salut à toi lecteur,

Aujourd’hui je suis dans le spleen.
Est-ce la nuit dernière où je n’ai quasiment pas dormi pour cause de bébé gigotant et mal à l’aise?
Est-ce une angoisse latente de jeune mère?
Est-ce une angoisse d’étudiante?
Est-ce le tout?

En tout cas aujourd’hui je suis tour à tour et tout ensemble, dépitée, fatiguée, malheureuse, inquiète, stressée…

Bientôt les cours commencent et je ne sais pas si je vais réussir cette année. L’année dernière à vu naître #nathlepirate en plein milieu des exams du premier semestre et son RGO couplé à son besoin constant d’être avec moi, sans bruit aucun ni dérangement, m’ont obligée à laisser tomber l’idée même de bosser mes cours.

En vérité, cela m’a donné un sentiment d’échec.

Et puis il y a les petites phrases assassines qu’on entend parfois au détour d’une conversation:

“tu es sûre que tu vas pouvoir te remettre à travailler des cours” (sous entendu, ton cerveau de maman au foyer à réduit à néant celui d’étudiante, bientôt tu ne regarderas plus que Reichman et ses douze coups (de massue) de midi et Poubelle La Vie le soir)

“comment tu vas gérer le bébé ET les cours?”

“Il serait pas mieux en crèche?”

“Moi j’ai eu un bébé pendant mon master 1 de droit et je n’ai jamais pu faire le master 2, trop de fatigue, du coup je suis devenue commerciale dans une agence immobilière, et  j’ai eu de la chance.”

-> sous entendu, ce sera sûrement pareil pour toi.

Le problème avec moi, c’est qu’ayant toujours été brillante dans mes études (ça fait pompeux mais bon la vérité, c’est juste la vérité, j’ai été diagnostiquée à six ans comme enfant à haut potentiel. Avec un THQI…), on m’a toujours prédit un excellent avenir. Jusqu’à un certain stade… Mon histoire personnelle (parents divorcés, père absent, mère ayant subit une dépression nerveuse) combinée à un environnement peu accueillant voir franchement hostile (rejet du groupe d’élèves, toujours seule, prise de poids…) m’ont conduit à un premier échec dans ma (si) “brillante” scolarité. Un redoublement au lycée donc, puis un échec que je qualifierais de “programmé” (car j’ai tout fait pour louper) en fac de médecine et me voila en Droit avec trois ans de retard sur les autres.

Aujourd’hui je suis à la veille de la fin de mes études. Malgré mon année blanche j’ai été acceptée dans une filière prestigieuse d’une très bonne université et en e-learning ce qui fait que je n’aurais pas besoin de déménager. Mes quatre ans de retard ne se verront que sur le papier.

Mais dans ma tête reste que j’aurais pu finir une thèse cette année. Voir l’avoir finie l’an dernier. Ça me hante, constamment. J’en ai honte, constamment.

Quand les gens me demandent ce que je fais il sont tous impressionnés mais heureusement qu’ils ne me demandent pas mon âge.

Après tout qu’est-ce que quatre ans dans une vie?

Mais si j’avais fini il a quatre ans, j’aurais eu mon fils dans d’autres conditions. Mon homme ne serait pas obligé de se sacrifier en travaillant et en renonçant à ce qu’il voudrait réellement faire.
J’aurais même pu finir plus tôt si au lieu d’écouter cette gourdasse de psychologue on avait eu un deuxième avis. Peut-être que ma vie aurait été différente. Peut-être que…

Et si… Et si… Je ne peux pas revenir en arrière, je ne peux pas changer le monde.

Mais je peux influer sur mon futur. Je peux faire que mon fils grandira dans d’autres conditions que celles que je risque de lui offrir si je ne fais rien.

Aujourd’hui je ne me dois plus d’agir uniquement pour moi, ni pour mon Homme.

Je me dois d’agir pour mon fils. Il est ma réelle motivation.

Mais comme toute motivation ressemble à un feu de bois, elle doit sans cesse être alimentée.

Pour moi la motivation va de pair avec l’esprit. Il faut que les deux soient bien alimentés (et pas mal nourris) pour qu’ils s’alimentent l’un l’autre. C’est comme danser sur un pied mais en changer constamment.

Bien sûr, je dois sûrement paraître confuse. Mais c’est clair dans ma tête.

Alors j’irais au-delà de mes doutes et de mes peurs cette année. Du moins, je l’espère.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s