Le parcours du combattant: Partie I Le RGO de mon fils

Coucou,

Aujourd’hui je vais vous parler du RGO.

Je vous entends d’ici, c’est kwaou?

– Si tu ne connais pas le RGO, fuis ce post, ce n’est pas pour faire des frayeurs aux parents que j’écris.

– Si toi aussi tu fais face au RGO, alors ce post est pour toi. (et surtout pour moi, pour me libérer de toute cette angoisse).

Le RGO donc, ou Reflux Gastro Oesophagien, c’est lorsque ton bébé, ce petit de ton coeur, vomit des litres de lait acide , ou dans mon cas encore plus vicieux, ne vomit pas mais régurgite intérieurement et ravale un liquide hyper acide.

Alors en quoi ça diffère des “fameuses régurgitations” du nourrisson? (Oui oui moi aussi j’ai entendu ma famille me dire “mais c’est normal qu’un bébé rejette voyons!” Sous entendu toi, la primipare, tu t’inquiètes vraiment pour rien hein!)

Ben déjà les régurgitations ça arrive juste après la tétée, pas deux heures après.

Ensuite les régurgitations ça sent le lait, parfois un peu le lait vomi mais ça ne sent pas le vomi d’un alcoolique. Genre hyper acide.

Enfin pour ceux qui ont des bébés avec reflux externes ce n’est pas juste un peu de lait qui est rejeté mais quasiment toute la ration. Genre exorciste.

Dans mon cas mon bébé faisait un reflux interne. C’est à dire que j’entendais que ça remontait,  je voyais mon bébé se tortiller de douleur, je le voyais devenir tout rouge et j’entendais mon pirate  ravaler.

Alors au début, je ne savais pas ce qui lui arrivait, je me suis renseignée (merci internet!) et j’ai découvert le RGO.
Le problème du RGO c’est que ce n’est pas facilement accepté par les médecins qui pendant quelques mois vous disent que tout va bien!

Et ce qui vient parfois avec le RGO c’est l’allergie/Intolérance aux PLV (produits laitiers de vache) voir aux PL (produits laitiers) tout court!

Moi c’est ce que j’ai compris. Je me suis rendue compte que mon Pirate avait des rougeurs qui apparaissaient sur les joues pendant et après la tétée (car je l’allaite), et qu’elles disparaissaient ensuite (un long moment après). Et la nuit je dormais assise (car pas de position autre que complètement verticale n’était supportée par mon pirate), ou, quand ça n’allait vraiment pas, je passais la nuit debout (merci mon écharpe chérie, #Ergobaby ).
Et si tu l’avais entendu respirer, lecteur, tu aurais eu peur. Il sifflait c’était terrible, j’avais l’impression d’avoir un tout mini asthmatique dans les bras.

Mais, à part mon homme, personne ne voulait me croire. Ni même m’écouter d’ailleurs.
Un jour, juste après Noel mon pirate avait un mois, il a fait une fausse route en ravalant son reflux.

J’ai décidé qu’on l’emmènerait aux Urgences. Ce qu’on a fait, et le RGO a enfin été “médicalement” vérifié. On m’a donné du Gaviscon bébé (c’est dégueulasse ce truc et il n’en a jamais voulu, qui en voudrait, gout banane/fenouil, ils ont de ces idées des fois les laboratoires pharmaceutiques!)

Par contre pour l’allergie aux PLV. Là ça a été plus difficile.
Et pour ne pas te crever à la lecture je te mets ça dans un deuxième article.

Et toi? Tu es confronté au RGO?

Advertisements

One thought on “Le parcours du combattant: Partie I Le RGO de mon fils

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s